ENTRETIEN POSTNATAL

Quand bébé pointe le bout de son nez, vous pouvez vous sentir terriblement heureuse, seule ou incompétente. Souvent, vous ne comprenez pas bien ce qui vous arrive. Et vous vous demandez vers qui vous tournez quand ces sentiments vous traversent ?

D’abord, j’aimerais vous dire que si le fameux proverbe « Il faut tout un village pour élever un enfant » existe, c’est que sans doute, notre mode de vie occidental n’est pas le plus adapté à l’arrivée d’un tout petit. Bien sûr, vous vous répétez que votre accouchement s’est bien passé. Et même si cela n’a pas été le cas, vous savez qu’aujourd’hui, tout le monde va bien . Votre pédiatre vous confirme que votre bébé est en pleine forme. Et pourtant, ce temps postnatal est inconfortable, voire difficile. Contre toute attente, vous ne vous sentez pas si bien que vous le pensiez.

AFFRONTER LE POSTNATAL

Depuis la vague de publications autour du post-partum débutée en février 2020, les femmes osent afficher la réalité de leur corps et de leur quotidien. Leurs messages permettent à celles qui les lisent de se reconnaître et de mieux traverser la période. Mais même en le sachant et en si préparant, une maman qui rentre à la maison est surprise par ce nouvel être qu’elle a pourtant côtoyé pendant de nombreux mois. Quant au papa, il connait aussi ce sentiment, la transformation physique en moins.

Comme ce bébé ne ressemble en rien à un autre, ses parents ont tout à apprendre de lui. Par conséquent, il faut du temps pour que chacun s’ajuste. Parfois, une journée se passe très bien. Et le lendemain, c’est la catastrophe. En résumé, c’est le processus normal d’adaptation.

LA PERTINENCE D’UN ENTRETIEN

Même en ayant lu beaucoup de livres, suivi les réseaux sociaux et visionné des conférences, vous êtes légitime à vous interroger et à douter. Sachez que vos hormones, la montée de lait, la douleur des tranchées, le sang qui coule … rendent les pleurs du bébé particulièrement difficiles à interpréter. Très honnêtement, vous vous demandez comment faire avec ce petit être ? Quoi lui proposer ? Le poser ou le garder dans vos bras ? Agir quand il pleure ou décrypter d’autres signes ?

Sérieusement, il n’est pas nécessaire d’aller mal pour solliciter un entretien postnatal et réfléchir à améliorer votre vie. C’est tellement difficile quand c’est son propre enfant, de prendre la distance nécessaire pour analyser ce qui se passe.

Lors de cet entretien que je vous propose, nous allons enquêter sur la gestion de votre quotidien. Ainsi, nous pourrons aborder le déroulement de vos journées, votre alimentation, vos positions d’allaitement, le change de votre bébé… C’est souvent dans des petites choses qu’il est possible de trouver de l’apaisement. Et puis, nous évoquerons vos ressentis, ce que vous vous dites. C’est aussi important de parler de ce statut de mère et de ce qu’il active chez vous. Si vous le souhaitez, nous consacrons un temps à l’usage du rebozo pour un bercement avec votre bébé ou un serrage.

Parfois, la situation est plus compliquée. Alors, j’observe avec vous si les symptômes sont du côté du bébé ou du votre. La naissance a pu être vécue de manière traumatique, votre enfant peut présenter des spécificités … Plusieurs séances peuvent alors être nécessaires. Il peut-être aussi utile de travailler avec d’autres professionnels autour de la problématique. Quoiqu’il en soit, vous n’êtes pas seule et les choses vont s’améliorer.

*****

Deuil périnatal : quand le vie s'arrête
FOCUS SUR LE DEUIL PÉRINATAL

Parfois, brutalement, le drame surgit. Tout ce qui faisait votre joie et votre avenir s’éteint. Souvent, l’annonce survient après la mort de votre bébé. Quelque fois, un diagnostic vous plonge dans la terrible question de l’Interruption Médicale de Grossesse (IMG). D’autres fois encore, c’est une fausse couche précoce ou une Interruption volontaire de grossesse qui vous plonge dans un état douloureux physiquement et psychiquement.

Quelques soient les raisons de la perte de votre enfant, je suis formée à écouter et accueillir ce que vous vivez. Comme votre petit n’a pas eu le temps d’être au monde, ce deuil est encore plus difficile. Alors la violence de l’annonce, l’intensité de vos émotions, votre désespoir, votre sidération, votre déni, tout ce que vous vivez est entendable et mérite d’être dit.

Premier entretien d’1h30 : 50 Euros