À contre-courant

Je continue à partager mes ressentis sur ce confinement qui dure, qui nous ramène à notre essentiel et réveille nos failles. Je les dépose aussi pour que ceux qui s’inquiètent de ce qui les traverse, soient bien sûr que TOUT EST NORMAL ! Nous faisons de notre mieux avec qui nous sommes, notre chemin, celui des nôtres et de ce qu’ils mettent au travail chez nous dans ce 24/24.

Personnellement, je me sens bien chez moi, en sécurité, en paix. Comme je le disais quelques semaines auparavant, j’aime ne pas avoir de contraintes, d’horaires. J’aime ne plus être obligée d’échanger avec d’autres et je me découvre un goût pour ce retrait social. Peut-être que pour vous, c’est l’inverse et que vous constatez à quel point vous avez besoin d’être en lien et votre besoin est tout aussi respectable que le mien. Ce qui me manque le plus, c’est partager un verre de rosé un joli soir d’été sur la plage avec mes amies proches.

J’ai la chance de vivre en maison et d’avoir un petit jardin. Même si nous n’en profitons pas tous les jours, cela crée un espace de respiration qui est bien appréciable. Je sais que c’est une donnée précieuse et je mesure à quel point être en appartement est entravant. Alors, aujourd’hui, je ne vais pas vous proposer une énième recette de pâte à sel, ni de superbes bricolages en matériaux recyclés, ni des vidéos de méditation ou de yoga… Internet en regorge et je vous fais confiance pour trouver ce qui vous convient le mieux. Personnellement, je n’aime pas faire pour faire et j’ai (malheureusement, je trouve parfois) transmis cela à mes enfants. Alors, nous sommes obligés d’aller chercher au fond de nous ce qui nous nourrit et nous donne envie de nous lever le matin. Face aux inconforts que nous vivons, j’ai quelques réponses en stock que je vous partage et qui nous aident bien malgré nos différentes personnalités.

FACE AU BESOIN DE MOUVEMENT : JOUER. Ici, c’est badminton d’intérieur, danse, ballons de motricité et ballons de baudruche.

FACE AU RUMINEMENT : METTRE DE LA LÉGÈRETÉ. Ici, c’est chansons, jeux de société et bulles de savons. C’est simple et multi-âges.

FACE AUX PEURS : REPRENDRE DU POUVOIR. Paroles libres, dessins et informations sont nos alliés.

FACE AU BESOIN DE RÉCONFORT : PRÉSENCE ET LIEU RESSOURCE. Ici, c’est massages, câlins et cabane cocon.

FACE À L’ENNUI : INNOVER et CRÉER. La cuisine est notre terrain d’exploration mais aussi tout projet qui a du sens pour nous. Les semaines précédentes ont été consacrées en partie à la préparation de la décoration d’anniversaire de mon petit dernier !

Alors pourquoi ce sentiment d’être à contre-courant ? Parce que je n’ai pas envie de ce déconfinement ! Parce que je ne sais pas si je saurais résister à la course folle imposée par la société ? Parce que j’ai la conviction depuis le début que nous ne savons pas l’essentiel sur ce virus et que cela m’invite à la méfiance ! Nous vivons quelque chose d’inédit, prévisible mais inattendu. Penser que se confiner, attendre que la vague de contaminés diminue et reprendre la vie est un vaste leurre à mon sens. Je sais que nous aimerions y croire, que nous espérions que ce soit plus simple mais je n’y crois pas. Et cela peut-être dérangeant ….

Et pour vous, c’est comment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.